breizheuropa

Appel à manifester samedi à Rennes pour la réunification

 Les communiqués  Commentaires fermés sur Appel à manifester samedi à Rennes pour la réunification
Déc 042018
 

Le très grand succès de la pétition déposée au Conseil Départemental du 44 pose énormément de questions, et les réponses sont dans les mains de ce fidèle serviteur de l’État central qu’est Philippe Grosvalet.

 

 

Les questions sont les suivantes :

la République Française est-elle une véritable démocratie ?

Y-a-t-il une volonté affirmée, en « haut-lieu », que la Bretagne ne se réunifie jamais ?

Le pouvoir central va-t-il continuer à mépriser les envies légitimes des territoires de mieux prendre leur destin en main, comme ils peuvent déjà le faire dans les démocraties européennes ?

Cette noblesse d’État qui nous dirige a-t-elle d’autres aspirations que le maintien de ses privilèges ?

Attendons de voir les réponses apportées par les Conseillers Départementaux du 44, car le combat sur le plan administratif n’est sûrement pas terminé. Mais l’association Bretagne Réunie a du répondant et de l’expérience, il faudra donc la soutenir au maximum dans les mois à venir.

Mais n’attendons pas pour manifester samedi à Rennes pour la réunification, car le combat pour cette juste cause devra se mener sur tous les fronts.

Frank Darcel

Président de Breizh Europa                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Réseaux sociaux :

Moins d’État et plus de libertés, en Bretagne et ailleurs !

 Les communiqués  Commentaires fermés sur Moins d’État et plus de libertés, en Bretagne et ailleurs !
Déc 032018
 

Après 3 semaines de manifestations et deux jours d’émeutes, on se demande comment les choses vont désormais évoluer en France, si Emmanuel Macron va pouvoir remettre le pays sur les bons rails, et nous éviter un scénario populiste en 2022. Sera-t-il capable de libérer le pays de son problème, c’est-à-dire de cet Etat confiscatoire, attentatoire aux libertés, et de moins en moins performant ? Sera-t-il enfin capable de faire converger la France avec l’Allemagne plutôt qu’avec l’Italie ? Capable d’être l’interlocuteur sérieux que les Allemands attendent pour faire avancer l’Europe, au-delà des beaux discours ?

Manifestations Breizh Europa

18 mois plus tard et 30% du quinquennat passés, les choses sont vraiment mal engagées. Le président Macron a bien réussi quelques réformes mais la plus importante d’entre elles, la réforme de l’État -c’est à dire sa place, sa taille, ses missions -n’a même pas été engagée. L’Etat n’échappe plus seulement aux citoyens, il échappe aux élus. L’État français géré par ses énarques, bien que dépensant 56% des richesses produites dans le pays (record d’Europe, 13% de plus que l’Allemagne) vit à crédit depuis le 8 novembre. Poursuivant sa course folle, il a besoin de toujours plus de financements sans offrir de contreparties correctes. C’est une spoliation, une arnaque qui saute désormais aux yeux de 80% des Français. Même appauvris, ils ne sont pas bêtes, ils entendent les comparaisons internationales qui placent leur pays au fond des classements dans (presque) tous les domaines.

manifestations Breizh Europa

Photo Bretagne actuelle

2019 sera encore plus difficile, Emmanuel Macron le sait, il est dans l’obligation de matraquer encore plus les classes moyennes et populaires (les autres parvenant à y échapper) pour garder la confiance des marchés qui lui prêtent de quoi boucler ses fins de mois. C’est là qu’arrive le mensonge fiscal écologique, qui est un prétexte à taxer encore avant d’être opportunément une culpabilisation morale. Bercy connait la vérité: la consommation de carburants en France en baisse  engendre une baisse des recettes fiscales. Donc pour maintenir le même niveau, il faut augmenter les taxes. CQFD.

Le gouvernement se moque de l’écologie comme de l’an quarante, car seuls 20% de la prochaine taxe y seront consacrés. L’an dernier il annonçait la fermeture de lignes ferroviaires, maintenant, il veut offrir une compensation pour certains automobilistes (encore du diesel, encore des dépenses, encore des formulaires…). Last but not least, en pleine promotion de la voiture électrique, il annonce + 4% sur les factures d’électricité au 1er février ! Écœuré, Hulot a démissionné le 28 août.

Les Gilets Jaunes sont le symbole de cette prise de conscience. Ce sont des citoyens qui demandent simplement à leurs élus où passe enfin ce « pognon de dingue » (1040 milliards d’euros), qu’ils voient partir sans vraiment revenir, et pourquoi la volonté populaire n’est jamais respectée, comme on le voir par ailleurs avec la conduite de Philippe Grosvalet face à la pétition de Bretagne Réunie. Les Gilets Jaunes disent STOP aux mensonges permanents et à la privation des libertés. Ils veulent redéfinir le pacte social: un État au service de la société, et non l’inverse.

Manifestations Breizh Europa

Photo RFI

Nous, autonomistes bretons, les soutenons dans la dénonciation de cette supercherie, et devons les convaincre avec un projet politique qui offre une perspective à la crise. Notre devoir est de leur expliquer qu’une bonne gestion publique passe par moins de pouvoirs à Paris et plus en Bretagne. Les Gilets Jaunes annoncent le début de la fin du système, à nous d’offrir une perspective démocratique, moderne et écologique, comme ailleurs en Europe. Une fenêtre de tir s’est ouverte à nous, elle va durer, à nous d’en profiter.

Vincent Fraval

Secrétaire Général de Breizh Europa

Réseaux sociaux :

L’affaire du prénom du petit Fañch 

 Les communiqués  Commentaires fermés sur L’affaire du prénom du petit Fañch 
Nov 232018
 

Voici donc l’affaire du prénom du petit Fañch relancée par le parquet, qui se pourvoit en cassation après la décision de la cour d’appel de Rennes de valider finalement le tilde, à la suite de mois de tergiversations juridiques.

Tilde Breizh Europa

Il faut avouer que pour la plupart des Bretons, c’est l’incompréhension la plus totale, surtout quand on sait, entre autres, que le secrétaire d’État à l’intérieur Laurent Nuñez tient lui beaucoup à son tilde et que sur Paris, cela ne dérange personne.
De deux choses l’une, soit cette relance du parquet est une plaisanterie, une sorte de défi potache lancé par des juges qui s’ennuient, ou alors certains ont décidé de détruire, jusqu’à l’obsession, toute trace de Bretagne dans nos contrées.

En tout cas, en fonction de la décision de la cour de cassation, l’affaire finira probablement devant des instances juridiques européennes. Tout ça pour un tilde ? Il est vraiment regrettable que sur Paris il n’y ait plus un Montesquieu en activité : imaginez les fulgurantes lettres persanes qu’il pourrait écrire !
Ainsi, pendant que des juges combattent vaillamment le tilde : les Balkany sont toujours en poste. L’affaire de l’attentat de Karachi de 2002 et des rétro-commissions vers Paris est toujours au point mort. Mais encore, contrairement aux gradés belges, l’armée française n’a jamais été entendue en ce qui concerne le génocide rwandais de 1994. Nicolas Bismuth Sarkozy, lui, n’a pas encore écopé de la moindre peine. Dominique de Villepin s’en est tiré avec les honneurs dans l’affaire Clearstream. Christine Lagarde, partie prenante dans l’affaire Tapie, règne au FMI. Alexandre Benalla a pu escamoter un coffre-fort avant perquisition.

Tilde Breizh Europa       Tilde Breizh Europa       Tilde Breizh Europa       Tilde Breizh Europa       Tilde Breizh Europa

Pendant ce temps, Carlos Ghosn a été mis au frais au Japon. Au Portugal, l’ex premier ministre José Socrates a fait 9 mois de prison ferme, et ses ennuis ne sont pas terminés. Dans certains pays du nord de l’Europe, on peut perdre sa fonction élective pour avoir fait le plein d’essence avec une carte bancaire non appropriée. Même Berlusconi a eu droit à un bracelet électronique en Italie. Rappelons que tous ces pays par ailleurs ont signé et ratifié la Charte des langues minoritaires, et acceptent donc tous les tildes possibles et imaginables. Cela laisse probablement plus de temps aux juges pour travailler sérieusement.

Tilde Breizh Europa      Tilde Breizh Europa      Tilde Breizh Europa

La justice française est quant à elle classée par le CEPEJ*, en 2015 (et cela ne s’est pas amélioré depuis), au 37 ème rang sur 43 des justices européennes en termes de moyen et d’efficacité. Visiblement, ce n’est pas qu’une question de moyens financiers.

Frank Darcel

Président de Breizh Europa

* CEPEJ : organisme de contrôle de justice européen

Réseaux sociaux :

Madame Merkel va-t-elle rendre hommage à Hermann Goering ?

 Les communiqués  Commentaires fermés sur Madame Merkel va-t-elle rendre hommage à Hermann Goering ?
Nov 102018
 

Malgré le rétropédalage de l’Élysée sur le sujet, le président Emmanuel Macron a bien évoqué publiquement l’idée qu’il fallait rendre hommage au Maréchal Pétain pour son action pendant la première guerre mondiale, puisqu’il avait été alors « un grand soldat ». Nous avons eu là affaire à des propos honteux et à un grand moment de surréalisme politique, mais cette République déçoit rarement de ce point de vue-là.

Maréchal Pétain Breizh Europa                   Maréchal Pétain Breizh Europa

Cependant, prétendre, sous le prétexte qu’il faut regarder l’Histoire en face selon le président français (nous sommes demandeurs, ici, en Bretagne !), qu’on peut revisiter la vie d’un complice de génocide pour tenter d’en extraire le bon grain, et rendre hommage à cette part supposée honorable, équivaudrait à voir Madame Merkel rendre hommage au Maréchal Goering. Ni plus ni moins.

En effet, lors de la première guerre mondiale, Hermann Goering a été un grand aviateur, un as même, et on flattait alors son côté chevaleresque puisqu’il n’abattait pas les adversaires à cours de munitions. Mais Madame Merkel n’évoquera jamais l’idée de rendre hommage à un de ces hommes qui ont commis le pire par la suite, et finalement déshonoré profondément l’Allemagne. Car elle n’en a pas la moindre envie certainement, et parce que le tollé serait cataclysmique, ce qui serait bien naturel.

Quelle mouche a donc bien pu piquer le président français pour qu’il fasse cette annonce hasardeuse ? Et si ce n’était pas si hasardeux ?
Rappelons en effet que les sept autres maréchaux français qui seront bien, eux, honorés le 11 novembre ont été responsables de l’envoi au Casse-Pipe de millions d’hommes, dont des dizaines de milliers de Bretons, qui pour certains ne parlaient pas un mot de français.
Rappelons que ces maréchaux, qui faisaient la guerre en arrière du front en lisant des cartes d’État-Major, sont tous morts dans leur lit, et pas au combat.
Rappelons aussi que le film de Stanley Kubrick, « Les sentiers de la gloire », qui mettait en avant les comportements criminels de cet État-Major français envers ses troupes, a été interdit en France à sa sortie en 1957, jusqu’en 1975 !

Maréchal Pétain Breizh Europa

Image tirée du film de Stanley Kubrick : Les sentiers de la gloire

Ainsi la saillie du Président français à propos du Maréchal Pétain ne serait pas une erreur, mais confirmerait que Monsieur Macron est un homme qui aime les traditions, aussi mortifères et désuètes fussent-elles. Alors, pour ce qui est du « nouveau monde » annoncé pendant sa compagne électorale, ce sera à nous de le construire, ici, ailleurs, mais sans lui. Et sans les maréchaux.

Vincent Fraval

Secrétaire Général de Breizh Europa

Réseaux sociaux :

Mémorial de la bataille de Saint Aubin du Cormier

 Les Brèves  Commentaires fermés sur Mémorial de la bataille de Saint Aubin du Cormier
Oct 142018
 

Hommage aux 440 archers anglais environ, venus de l’île de Wight sous commandement de Sir Edward Woodville « Lord Scales », et morts ici pour défendre la souveraineté et l’indépendance de la Bretagne, le 28 juillet 1488, voici 530 ans.

mémorial de Saint Aubin du Cormier

Réseaux sociaux :