Sep 292017
 

Réunification Breizh EuropaBretagne Réunie, organisation gérée par une direction collégiale, a décidé d’annuler au dernier moment la manifestation pour la Réunification prévue ce samedi 30 septembre à Nantes. Au prétexte que l’événement risquait d’être détourné par les mouvements extrémistes. Autant dire qu’il ne sera plus possible d’organiser de manifestations de grande envergure pour des sujets considérés comme sociétaux, ou curieusement par certains  comme « apolitiques » tels que la Réunification.

Effectivement, avec les montées des extrêmes, à gauche comme à droite, dans toute l’Europe, la Bretagne ne pourra pas échapper à ce que ces groupuscules saisissent toute occasion pour mettre en avant leurs obsessions, anticapitalistes et égalitaristes forcenées d’un côté, ou plus morbides encore de l’autre.

Que pouvons-nous faire alors, puisque bien sûr, en cas de casse, c’est toute la cause bretonne qui serait prise en otage ?

La manifestation s’annonçait pourtant plus fédératrice que d’habitude en ce qui concerne les démocrates ayant l’habitude de battre le pavé nantais, puisque les bannières des partis et mouvements politiques avaient été bannies pour que tout le monde se regroupe derrière le Gwen Ha Du.

Alors, si la manifestation devait être remise à un autre jour, pourquoi ne pas se passer également de ce défilé de « sommités » sur le podium de départ ? Car, n’est-ce pas le plus dangereux pour la cause bretonne que tous ces politiques qui tentent de briller là par de trop longs discours et ne font rien ou si peu ensuite ? Qu’y a-t-il en effet de plus mortifère pour notre juste revendication que cette manière de se refaire une virginité bretonne susceptible de servir leur carrière à un moment donné, quand une fois réélus ils ne se soucient pas plus de réunification que de compter leurs points retraite.

Réunification Breizh EuropaAinsi nous avons vu Messieurs Le Drian sur cette tribune il y a quelques années, et Monsieur de Rugy encore plus récemment. L’un est ministre des Affaires Étrangères de cette république qui nous accable de son ultra centralisme, l’autre est au perchoir de cette même organisation, qui bien sûr soutient Madrid contre Barcelone dans ce déni de démocratie que subit le peuple catalan. Que font-ils pour la Réunification maintenant qu’ils sont  au pouvoir ?

Une solution, forcément politique, pour la Réunification passe d’abord par la sanction dans les urnes de tous ceux qui n’auront fait que de vaines promesses lors des lénifiants discours de Nantes au cours des dernières années. Ensuite, il faudra mettre en place un référendum dans les cinq départements bretons qui déciderait de l’avenir institutionnel de la Loire-Atlantique. Referendum populaire sans doute symbolique dans un premier temps et organisé par les Bretons eux-mêmes. Mais le droit finit souvent par s’aligner sur les faits. Entre temps, aidons la société civile (Diwan, Produit en Bretagne, comité du tourisme breton, etc…) à garder le cœur du 44 en Bretagne. Mais n’oublions pas que toutes ces actions, quelles qu’elles soient, sont éminemment politiques.

Carole Ollivro

Présidente de Breizh Europa

Partager

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.