Élections françaises : votons Ubu !

 Les communiqués  Commentaires fermés sur Élections françaises : votons Ubu !
Avr 182017
 

élections françaises : Votons Ubu Breizh EuropaAucune remise en cause de l’unicité et de la centralisation françaises.

Vu de Bretagne, de Corse ou encore d’Alsace ces élections françaises ont de quoi dérouter. Voilà en effet onze candidats évoquant un pays dont ils reconnaissent les difficultés et les problèmes structurels; aucun cependant ne remarque que la France est le seul pays à avoir conservé un système centralisé à ce point, quand tous ses grands voisins européens ont opté pour le fédéralisme. Aucun ne remet en cause le dogme rigide de l’unicité qui confine au final à une uniformité ravageuse, autant pour la culture au sens large que pour l’économie ou la libération des énergies locales. Et quand il s’agit d’évoquer le voisin allemand, la plupart veulent en découdre avec Madame Merkel et ses excédents commerciaux plutôt que de s’inspirer de la bonne gouvernance de la république fédérale allemande.

Ce qui n’évolue pas est condamné à disparaître.

Au contraire, voilà donc les candidats français en appelant pour la plupart au Général de Gaulle disparu il y a près de cinquante ans, comme si le monde n’avait pas profondément changé depuis, comme si cette France rigide et nostalgique était finalement incapable d’évoluer. On sait pourtant que ce qui n’évolue pas est condamné à disparaître. Mais la plupart de ces onze personnages sont en quête d’auteur et il semble qu’ils veulent juste briller et brailler le temps d’une campagne qui pourrait bien être la dernière encore un tant soit peu pacifique.

« Les 11 candidats» : un casting de série B.

Des Français sans doute déroutés sont prêts à donner leur voix à des candidats désireux de quitter l’Europe. Comme si s’enfermer dans l’Hexagone était la meilleure solution. Remarquons d’ailleurs que les deux principaux candidats anti -Europe sont parallèlement pour la suppression de l’échelon régional, comme si régions hexagonales et Europe étaient à la base du complot international désireux de voir la France à genoux. Ces deux candidats anti -Europe siègent cependant au parlement européen. Heureusement pour eux que le ridicule ou le carriérisme ne tuent pas ! Mais l’on voit surtout que le bon sens a expiré depuis longtemps en France quand il suffit finalement d’être provocateur pour devenir convaincant. Et que dire du gentilhomme de la Sarthe qui donne des leçons de rigueur et qui a acquis un château au dressing room impressionnant mais s’avoue incapable de faire des économies ? Que dire de l’ancien frondeur surpris d’être frondé à son tour, ou encore des complotistes en tous genres qui complètent ce casting déconcertant? N’oublions pas le jeune premier sorti de l’ ENA qui a des accents justes pour évoquer la langue corse un jour, avant de se féliciter le lendemain du travail des hussards noirs de la République qui ont contribué à détruire les langues dites régionales. Et si ces élections n’avaient aucun sens ? Car au final, dans cette république étonnante, Ubu sera toujours roi.

Caroline Ollivro

Présidente Breizh Europa

Partager

Pour une première league bretonne

 Les communiqués  Commentaires fermés sur Pour une première league bretonne
Mar 152017
 

champion's league bretonne Gwen ha du aux couleurs du FC Nantes Breizh EuropaEt pourquoi pas une Champion’s League celte ?

En effet, toutes compétitions confondues, les clubs français ont glané seulement 2 titres en plus de 60 ans d’existence de certains de ces challenges. Un titre pour le PSG en 1996 dans la défunte Coupe des vainqueurs de Coupes et un autre pour l’Olympique de Marseille en 1993 dans ce qui correspond à l’actuelle Champion’s League. Si on fait le total pour les autres pays européens dans ces Coupes, qui étaient au nombre de trois jusqu’en 1999 avant d’être ramenées à deux, les voisins européens ont eux totalisé 19 de ces titres pour l’Allemagne, 27 pour l’Angleterre, 28 pour l’Italie et 33 pour l’Espagne !

La première conclusion qui vient à l’esprit en regardant le famélique butin des clubs français en comparaison, c’est que la France n’a pas de véritable culture footballistique au niveau des clubs justement. Les arguments que l’on entend parfois, indiquant que les clubs français sont moins avantagés à cause d’un système fiscal plus sévère ne tiennent pas quand on sait à quel point les Qataris investissent au PSG sans compter, ou quand on constate que le club de Monaco, considéré comme un club français, a un système fiscal tout à fait avantageux.

Lire la suite »

Partager

La Bretagne doit faire sa propre révolution énergétique

 Les communiqués  Commentaires fermés sur La Bretagne doit faire sa propre révolution énergétique
Jan 202017
 
Usine marémotrice de la Rance électricité Bretagne Breizh Europa

L’usine marémotrice de la Rance alimente en électricité la ville de Rennes et son agglomération

A l’heure où la vague de froid amène naturellement l’Hexagone à surveiller sa consommation d’électricité, il est de nouveau fait allusion au fait que la Bretagne n’est pas auto suffisante pour sa production d’électricité. Nous ferons tout d’abord remarquer que la France ne l’est pas non plus en cas de forte demande puisque malgré ses 58 réacteurs nucléaires, elle va devoir acheter de l’électricité à l’Allemagne, en Espagne et en Belgique et qu’en cas de durcissement des conditions climatiques, il faudra faire tourner des centrales au fioul.

Cependant, les remarques portant sur la faiblesse de production électrique en Bretagne, si elles sont en partie fondées, ont d’abord pour but de faire remarquer aux Bretons qu’ils n’ont pas accepté de centrales nucléaires en activité sur leur sol. En effet, de Plogoff en Finistère au Carnet ou au Pellerin en Loire-Atlantique, les Bretons ont montré ces dernières décennies leur refus total de voir s’installer à nouveau ce mode de production d’énergie dans la péninsule. Mais quand on voit les incroyables difficultés qu’EDF rencontre pour démanteler l’antique mais pourtant modeste centrale de Brennilis dans les Monts d’Arrées, on comprend que les Bretons ont eu raison de dire non au nucléaire dans l’état actuel des choses, puisque personne ne semble capable de démanteler une centrale pour un coût et dans des délais raisonnables.

Lire la suite »

Partager

Liberté ? Egalité ? Fraternité ?

 Les communiqués, Non classé  Commentaires fermés sur Liberté ? Egalité ? Fraternité ?
Déc 282016
 

Christine Lagarde Breizh EuropaA l’heure où la condamnation sans peine de Christine Lagarde nous interpelle sur la pertinence de cette cour de justice de la République, on réalise plus largement que la justice en France n’a que faire du principe d’égalité dès qu’il s’agit de s’en prendre aux grands « serviteurs » de cette République justement. On rappellera que Patrick Balkany, malgré un parcours judiciaire déjà convainquant et encore plein de promesses, est toujours en poste, tout comme la députée PS Sylvie Andrieux, condamnée à de la prison ferme mais siégeant à ce jour à l’assemblée nationale. Les futures condamnations de Jérôme Cahuzac ou encore de Paul Giaccobi seront par ailleurs attendues, mais rien ne dit qu’elles seront exemplaires.

Car cette caste politique française a depuis longtemps pris les mauvaises habitudes de l’ancienne noblesse que la révolution était supposée avoir mise au pas. Une désinvolture qui doit autant au laxisme de la justice envers les « cols blancs, bleus, rouges », qu’à la culture générale de ce pays. Et ce n’est pas le Front National qui fera mieux évidemment, si prompt qu’il est à reproduire les mêmes schémas, avec les comptes à l’étranger du fondateur ou encore les permanents payés abusivement par le parlement européen. Cela pourrait même être pire avec ceux-ci, pour qui l’égalité n’est même pas un principe fondateur.

Lire la suite »

Partager

L’Europe des peuples: Quel avenir après l’élection aux US

 Articles archivés, Les communiqués  Commentaires fermés sur L’Europe des peuples: Quel avenir après l’élection aux US
Nov 162016
 

l’isolationnisme américainDepuis l’élection de Donald Trump, de nombreuses voix indiquent que l’isolationnisme américain annoncé, doublé d’un éventuel réchauffement des relations russo-états-uniennes sont peut-être une chance pour l’Europe. Entendons par là que si l’Europe n’avance rapidement vers plus de cohérence, elle pourrait bien pâtir gravement de ce nouveau deal russo-américain.

Une véritable Europe de la Défense à construire.

Dans le domaine militaire tout d’abord, puisque l’Europe vit sous protection de l’OTAN depuis maintenant près de soixante-dix ans. Un désengagement américain, s’il était avéré, poserait de graves problèmes aux confins de la Russie, c’est-à-dire en Ukraine, mais aussi dans les Pays Baltes. Une véritable Europe de la Défense est donc de plus en plus nécessaire.

Une Europe humaniste à revivifier.

Le combat pour les droits de l’homme qui était, peu ou prou, un domaine de prédilection des Occidentaux, avec des résultats certes inégaux, risque de perdre en conviction si les Américains se désengagent de cette croisade. En effet, même si la démocratie dans le monde a peu progressé au cours de ces dernières années, le message de l’Europe et des nations nord-américaines avait le mérite d’être porté régulièrement au devant de la scène mondiale, et on pourra difficilement, si les Etats-Uniens cornaqués par Donald Trump se détournent de cette mission, compter sur les Russes et les Chinois pour relayer la parole humaniste de l’Europe et du Canada.

Lire la suite »

Partager