Breizh Europa, mouvement autonomiste breton

 

Breizh Europa Gwenn ha duC’est parce que nous voulons recouvrer nos libertés rognées depuis longtemps par un État ultra-centralisateur, c’est parce que nous refusons de voir programmée la disparition de la Bretagne et l’effacement de son histoire multiséculaire, et c’est parce que nous croyons en un projet européen de paix et de prospérité, que nous avons fondé en octobre 2013 Breizh Europa. Un mouvement qui souhaite sensibiliser et rassembler les Bretons modérés, démocrates et Européens convaincus.

Tout en œuvrant à la sauvegarde des patrimoines matériels et immatériels d’une Bretagne réunifiée, notre projet propose la construction d’une société bretonne plus juste et plus démocratique. Une société dans laquelle les habitants de la Bretagne de demain, quelque soit leur origine, seront acteurs de leur avenir, dans un pays où l’autonomie de l’individu sera favorisée en même temps que les solidarités naturelles seront renforcées au sein de notre communauté. Un pays où l’organisation territoriale sera simplifiée et rendue plus cohérente alors que le statut de l’élu sera redéfini pour éviter les abus et l’immobilisme.

Breizh Europa drapeau européenDroit des peuples à disposer d’eux-mêmes

Notre projet se fonde sur le principe du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes – Charte de l’ONU de 1945 – et dans la volonté de construire une Europe fédérale, que nous souhaitons plus solidaire et démocratique que la construction européenne actuelle.

Nous nous engageons à faire de la Bretagne une terre pionnière dans les domaines des nouvelles technologies et du développement soutenable, sans oublier la modernisation des atouts dont nous disposons déjà. Nous amènerons notre péninsule à transformer sa position périphérique en avantage, en l’ouvrant vraiment sur la mer, en valorisant sa place à la croisée des mondes ibérique et britannique. A égale distance de Londres et Paris, nous nous battrons pour que nos trois villes principales, Rennes, Nantes et Brest deviennent de véritables métropoles européennes et non plus des villes de province dont les forces vives sont sans cesse aspirées par l’Ile-de-France.

Breizh Europa pour une citoyenneté bretonne et européenne

Pour parvenir à ces objectifs, il nous faudra travailler à l’édification d’une citoyenneté bretonne corollaire d’une citoyenneté européenne affirmée. Il nous faudra pour cela peser de toutes nos forces pour faire évoluer les institutions françaises en s’inspirant de la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne énoncés dans le traité de Nice de décembre 2000. Pour autant, Breizh Europa se veut un mouvement pragmatique, et souhaite avancer de façon réaliste. Rien de ce que nous proposons n’est utopique ou en attente du Grand Soir. L’autonomie de la Bretagne se construira pied à pied, dans le respect du droit international, et en profitant de la faillite patente de l’État français dans de nombreux domaines.

Il nous faut d’ailleurs nous rapprocher des standards européens de transparence et de démocratie dans la gestion des collectivités, privilégier l’initiative, s’inspirer de la règle de subsidiarité (traité de Maastricht) qui placera chaque Breton au centre de l’action politique, et ne pas reproduire un centralisme qui a jusqu’ici entraîné l’infantilisation des citoyens.

Nous vous invitons à découvrir la charte Breizh Europa qui, au fil du temps, des rencontres, des contributions, de l’actualité deviendra la base du projet que nous entendons consolider avec vous pour construire cette Bretagne de demain, belle, prospère et juste.

Partager